Pu erh

Les thés pu-erh (ou pu-er) sont des thés vieillis ou millésimés et leurs méthodes de production font partie des trésors de l’histoire du thé en Chine. Ils sont souvent produits à partir de théiers plusieurs fois centenaires. Peu connus des occidentaux, ils font lentement leur chemin vers le coeur des amateurs de thé et même vers celui des amateurs de bons vins. Tout comme les vins de grandes appellations, les thés pu-erh font d’ailleurs l’objet d’une réglementation stricte visant à assurer qu’ils soient constamment d’une qualité et d’une authenticité sans reproche. Les thés vieillis qui ont le droit de porter la dénomination de  »pu-erh » proviennent de la province du Yunnan, dont la ville de Kunming est la capitale. Les thés pu-erh Sheng ou  »crus » sont des thés verts qui peuvent vieillir sur plusieurs décennies. Les thés Shu ou  »cuits » sont des thés noirs qui sont prêts à boire dès leur entrée sur le marché mais qui se conservent longuement. Les thés pu-erh sont vendus sous forme de feuilles, de briques de thé, de galettes pressées ou de petits nids tuo cha.

Voici le seul résultat